Labos 1point5 ou comment réduire l’impact environnemental des activités de recherche scientifique

Qu’est-ce que le projet Labos 1point5 ?

Fondé en mars 2019 dans le but de mieux comprendre et de réduire l’impact des activités de recherche scientifique sur l’environnement, en particulier sur le climat, le collectif Labos 1point5 regroupe des membres du monde académique, de toutes disciplines et sur tout le territoire. Ce collectif de scientifiques partage un objectif commun : diriger l’ensemble de la communauté de recherche française vers une démarche de transition axée sur la réduction de son empreinte environnementale.

Deux groupes de travail

Le groupement de recherche (GDR)

Soutenu par le CNRS, l’INRAE et l’ADEME, ce dispositif permet une reconnaissance des travaux scientifiques du collectif, de leur caractère pluridisciplinaire et professionnel. Les adhésions au GDR sont ouvertes à toutes les disciplines et tous les statuts, ainsi qu’aux membres de la recherche publique quelle que soit leur institution de rattachement. Le groupement de recherche Labos 1point5 s’intéresse à l’empreinte carbone des activités de recherche pour mieux la comprendre et la réduire. Leurs activités s’organisent selon 3 axes :

  • La mesure et la caractérisation de l’empreinte de la recherche publique en France en termes d’émissions de gaz à effet de serre (GES) (axe Empreinte) ;
  • L’étude de l’organisation et des pratiques de recherche en lien avec cette empreinte (axe Enquêtes) ;
  • L’accompagnement et la facilitation de la mise en place de trajectoires de réduction au sein des laboratoires (axe Expérimentation).

L’équipe réflexion

Cette équipe a pour mission de faire vivre et d’articuler la réflexion intellectuelle et d’organiser les débats de fond au sein et au-delà du collectif. Elle produit notamment des rapports sur divers sujets touchant à la question de la transition écologique dans la recherche et dans les enseignements.

GES 1point5 : un outil au service de tous les laboratoires

Fruit du travail du collectif : GES 1point5 qui permet de calculer l’empreinte carbone et de construire le bilan gaz à effet de serre (BEGES) réglementaire d’un laboratoire. Un outil précieux pour les laboratoires qui souhaitent structurer leur politique environnementale et s’inscrire dans une dynamique de réduction.  Il aide également à impliquer les personnels des laboratoires à travers la collecte d’informations et la mise en place d’enquêtes. L’ensemble de ce travail permet aux laboratoires de mieux sensibiliser les personnels : en comprenant d’où proviennent les émissions de CO2, il est plus facile de mettre en place des actions pour réduire l’impact carbone !

À noter : l’ensemble des relevés (BEGES) réalisés à l’aide de GES 1point5 alimentent une étude détaillée des émissions et de la répartition des gaz à effet de serre sur le territoire

À l’UBO, les labos s’engagent dans le collectif !

Le CREAD, le LEMAR, le LOPS et l’IUEM ont choisi d’utiliser l’outil GES1point5 pour quantifier l’empreinte environnementale de leurs activités de recherche et ainsi pouvoir définir une trajectoire de réduction des émissions de carbone.

Au Centre de Recherche sur l’Éducation, les Apprentissages et la Didactique (CREAD), le diagnostic réalisé, il y a 1 an 1/2, à l’aide de l’outil GES 1point5 a été le point de départ d’une démarche participative plus profonde. Un groupe de travail « transition » a ainsi vu le jour afin de réfléchir aux pratiques de développement durable du laboratoire. Pour accompagner l’unité de recherche, une stagiaire à été recrutée pour mettre en place un ensemble de pratiques vertueuses pour l’empreinte carbone du laboratoire

https://blogs.univ-brest.fr/ubo-durable/wp-content/uploads/2019/04/ubo-responsable.png