Antonin et Pierre, étudiants en 2ème année IUT – Génie biologique, option génie de l’environnement

Antonin :

Mon parcours, en est encore à ses débuts, du moins je le pense pour l’instant ! J’ai suivi un bac S option sciences de la vie et de la terre par envie d’étudier la nature dans son ensemble, de la météo à l’étude de toutes les petites bêtes autour de nous.
J’ai ensuite dû choisir entre des filières très théoriques comme la fac, les études avec plus de pratiques comme les BTS et un intermédiaire entre les deux : le D.U.T.

A la base je voulais suivre un cursus vétérinaire mais je me suis rendu compte que la filière avait trop d’options «médicinales» qui m’intéressaient moins. En fait mon choix d’étude a vraiment fait l’objet de beaucoup de recherches pour trouver la poursuite d’étude qui me convenait le mieux, par internet, en rencontrant des étudiants et des professionnels, et en allant aux portes ouvertes.
Je voulais étudier des écosystèmes dans leur globalité, et l’I.U.T. me proposait la meilleure formule pour garder contact avec le terrain mais continuer à emmagasiner des connaissances théoriques.

La meilleure façon de trouver le métier adapté, d’après mon vécu, c’est de ne pas directement viser une profession mais de se spécialiser progressivement en étudiant d’abord le domaine qui passionne vraiment, et de prendre son temps car mine de rien, les avis changent !”

Pierre :

Mon cheminement jusqu’ici est normal : je sors d’un bac scientifique option sciences et vie de la terre. Jusqu’ici je n’avais pas d’idée précise sur ce que je ferais plus-tard. Vétérinaire? Je l’ai envisagé, mais la filière ne me convenait pas, les études me paraissaient trop longue. Je suis donc sorti de première sans aucune idée précise sur mon orientation post-bac ; le seul critère : je voulais avoir une part « d’extérieur », c’est-à-dire, ne pas rester derrière un bureau toute la journée.

J’ai donc procédé par ordre, j’ai choisi le domaine de la biologie. La SVT est une matière qui m’intéressait, ou du moins là où j’étais le moins mauvais.
Ensuite j’ai dû choisir entre la Prépa, le BTS, la fac ou l’IUT. J’ai opté pour le type d’étude qui me convenait le mieux : l’IUT ; des études axées sur la pratique, avec un bon suivi des professeurs, et une ambiance non pas de compétition mais d’entraide.

J’ai pu conforter mon choix en effectuant quelques portes ouvertes, principalement d’IUT. J’ai découvert les différentes spécialités proposées.

Pour finir, le choix de l’option n’a pas été facile. A Brest il y a le choix entre agronomie, analyse biologique et biochimique et génie de l’environnement. J’ai donc postulé aux deux dernières, j’ai été pris en génie de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *