Moïsa – 2ème année licence STAPS – Sciences de l’éducation

« L’EPS m’a toujours intéressé : au collège et au lycée, j’avais de bonnes notes et j’aimais tout ce qui était Science, Psychologie et j’ai vu que dans la formation STAPS, y’avait ces matières, donc je me suis orientée vers cette formation. »

« On était plus libre donc forcément, il faut se prendre en main… et on a moins d’heures de cours aussi donc c’est plus facile. »
« Il n’y a pas de matières que je n’aime pas, c’est un peu en fonction de comment le professeur va présenter son cours : si il est un peu brouillon, je vais moins m’intéresser et je vais moins vouloir l’apprendre. » « Les professeurs sont assez cools en STAPS, en cours de sport ils interagissent beaucoup, ils ont de l’humour aussi….on voit qu’ils sont là pour qu’on réussisse donc ça se passe bien »

« J’étais en médecine avant d’aller en STAPS, j’ai décidé de me réorienter parce que ça ne me plaisait plus »

« Il y a une très bonne ambiance, l’association STAPS fait en sorte que tous les élèves se côtoient »

« Si on se dit qu’il faut être fort en sport pour pouvoir entrer en Staps c’est faux parce qu’il y a la théorie, en L2, c’est 50/50 pour la note, donc on peut toujours se rattraper sur la note théorique. C’est très bien quand on est polyvalent, moi par exemple, je n’ai pas vraiment de spécialité et je m’en sors quand même bien. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *